transgender day of remembrance

Aujourd’hui est un jour particulier, c’est celui du souvenir transgenre (transgender day of remembrance). Nous commémorons les personnes décédées, victimes de la transphobie. Comme Paula, assassinée dans son appartement, sept personnes sont mortes en France en raison de leur
transidentité durant l’année écoulée :
– Luna, 17 ans, suicidée ;
– Nicolas, 25-26 ans, suicidé ;
– Paula, 50 ans, violée et assassinée ;
– Ambre Audrey, 49 ans, assassinée ;
– Tristan, 19 ans, suicidée ;
– Ivanna, 31 ans, assassinée ;
– Sasha, 22 ans, suicidée.
Dans le monde, nous déplorons la mort de 379 personnes transgenres au cours de cette année. (liste
complète : https://tdor.translivesmatter.info/reports?from=2020-10-01&to=2021-09-30&country=all&category=all&view=list&filter= )
Les droits des personnes transgenres progressent, mais nous n’oublions pas que :
– l’accès aux soins n’est pas garanti (notamment en Sarthe, qui est un désert médical),
– l’accès à la PMA et la filiation correcte des personnes transgenres n’est toujours pas
d’actualité,
– les personnes transgenres sont encore systématiquement exclues de dispositifs législatifs
(comme par exemple celui concernant la gratuité de la contraception),
– il existe encore de très nombreuses discriminations en terme d’accès à l’emploi,

– l’application de la loi concernant le changement de prénom ou de la mention de sexe à l’état-
civil est très inégale sur le territoire français,

– l’accès à l’école et à l’éducation est toujours plus compliqué pour les personnes transgenres
qui doivent se battre continuellement pour faire respecter leur prénom d’usage et leur pronom.
– En France, les thérapies de conversion ne sont toujours pas interdites et sont la cause de grandes souffrances.
– De nombreux jeunes se retrouvent jetés dehors, mis à la porte par leur famille qui n’accepte pas leur transidentité, ou sont contraints de se cacher, par peur.
– Nous déplorons de nombreuses victimes qui sont en situation de précarité et de vulnérabilité.
Mais surtout, nous n’oublions pas que pour de trop nombreuses personnes transgenres dans le monde, être out signifie risquer sa vie.

En Sarthe, l’association Homogène lutte activement aux côté des personnes transgenres pour leurs droits et afin de leur apporter le soutien dont elles ont besoin.
Si vous souhaitez nous rencontrer ou avez besoin d’aide, n’hésitez pas à nous contacter en envoyant un mail à homogene72.asso.lgbt@gmail.com ou par téléphone au 09 51 44 66 00.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s