Mémoire de la Déportation des Homosexuels

L’association Homogène – centre LGBTI a, depuis qu’elle y est invitée, participé aux cérémonies de la Journée Nationale du Souvenir des Victimes et Héros de la Déportation et rappelé, par sa présence et en contribuant financièrement à la gerbe déposée à cette occasion, la réalité de la déportation pour motif d’homosexualité. Ses statuts prévoient en effet qu’elle puisse « œuvrer pour la reconnaissance de la déportation des homosexuels pendant la seconde guerre mondiale ; entreprendre des actions pour le maintien et la transmission de cette mémoire, notamment en participant à la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation ; mener, favoriser et diffuser les études et recherches relatives à cette réalité historique. »

En 2001, le Premier ministre Lionel Jospin déclarait :

Il est important que notre pays reconnaisse pleinement les persécutions perpétrées durant l’occupation contre certaines minorités – les réfugiés espagnols, les tziganes ou les homosexuels.

En 2005, le Président de la République Jacques Chirac déclarait :

En Allemagne, mais aussi sur notre territoire, celles et ceux que leur vie personnelle distinguait, je pense aux homosexuels, étaient poursuivis, arrêtés et déportés.

Le 18 janvier 2006, le Parlement européen votait une résolution sur l’homophobie en Europe dont voici un extrait :

Le Parlement invite tous les États membres concernés à enfin reconnaître pleinement que les homosexuels ont figuré parmi les cibles et les victimes du régime nazi.

En 2011, la Légion d’Honneur a été remise à Rudolf Brazda, dernier Triangles Roses connu. Le 22 novembre dernier est paru l’ouvrage collectif « Les homosexuel.le.s en France : du bûcher aux camps de la mort. Histoire et mémoire d’une répression » dirigé par Arnaud Boulligny et préfacé par Serge Wolikow, président du conseil scientifique de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

C’est pourquoi l’association Homogène a rejoint le collectif du mémorial de la Déportation copiloté par Monsieur le Délégué Départemental pour le Souvenir Français et Monsieur le Président de l’AFMD DT72 et a apporté une contribution exceptionnelle pour édifier le Mur des Noms, un mémorial qui comportera le nom de tous les déportés de la Sarthe https://murdesnoms.wordpress.com/

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s